Bibliographie de Congrégation

1. SAINT BERNARD

1a. Livres historiques
Archidiacre d’Aoste, né vers 1020, saint Bernard a fondé les hospices du Grand- et du Petit-Saint-Bernard vers 1045 -1050 et est mort à Novare où il a été enterré le 15 juin 1086 (ou 1081).
– André DONNET, Saint Bernard et les origines de l’hospice du Mont-Joux, Saint-Maurice 1942.
– Lucien QUAGLIA, Saint Bernard de Montjou d’après les documents liturgiques, Revue d’histoire ecclésiastique suisse 38 (1944), p. 1 à 32.
– Marcel MICHELET, Dieu sur les montagnes. Saint Bernard de Menthon, Martigny 1961. [Ce livre est plutôt d’ordre poétique.]
– G. JUDICA CORDIGLIA, Saint Bernard et les restes de ses ossements en la cathédrale de Novare, Bulletin de l’Académie Saint-Anselme 65 (1970-71), p. 41 à 53. [C’est une analyse du squelette de saint Bernard par un professeur de médecine légale de Milan]
– Lucien QUAGLIA, Fondation de l’hospice du Mont-Joux par saint Bernard, Novarien. Associazione di Storia della chiesa novarese, vol. 10 (1980), p. 12 à 19.
– Lucien QUAGLIA, Saint Bernard de Montjou patron des alpinistes, Aoste 1995 (1ère édition 1985).
– Jean-Luc PENNA, Saint-Bernard-des-Alpes, Seez, 2003.
– Mariella Carpinello, Bernardo di Aosta. Alle origini di una millenaria tradizione di accoglienza, Turin, 2010.

1b. Livres inspirés de la légende

La légende du 15ème siècle le fait naître en 923 dans la famille des comtes de Menthon (Haute-savoie), fuir le château familial la veille de ses noces afin de se consacrer à Dieu, fonder les hospices vers 962 et mourir en 1008.
– Henri Ghéon, La Merveilleuse Histoire du jeune Bernard de Menthon, Paris, 1924.
– Francine Bay, La citadelle des neiges, saint Bernard de Menthon, Paris, 2008.

2. La CONGREGATION ET L’HOSPICE

2a. Livres historiques
– Etienne-Pierre DUC, La Maison du Grand-Saint-Bernard et ses très révérends prévôts, Aoste 2000 (2ème édition, la 1ère de 1898).

– Lucien QUAGLIA, La Maison du Grand-Saint-Bernard des origines aux temps actuels, Martigny 1972 (2ème édition, la 1ère de 1955).
– Collectif, Helvetia Sacra IV/1 : Les chanoines réguliers de St-Augustin en Valais. Le Grand-St-Bernard, St-Maurice d’Agaune, les prieurés valaisans d’Abondance, Bâle/Francfort-sur-le-Main 1997.
– Jean-Pierre VOUTAZ, Pierre ROUYER, Découvrir le Grand-Saint-Bernard, Martigny 2013.

2b. Archéologie
– Louis BLONDEL, L’hospice du Grand-Saint-Bernard. Etude archéologique, Vallesia 2 (1947), p. 19 à 44.
– Gerold WALSER, Le temple de Jupiter au Grand-Saint-Bernard, Bulletin d’études préhistoriques alpines 18 (1986), p. 55 à 62.
– Anne GEISER, Grand-Saint-Bernard, les monnaies antiques, guide de l’exposition, Lausanne 1989.
– Lorenzo APPOLONIA, François WIBLE, Patrizia FRAMARIN (dir.), ALPIS POENINA. GRAND SAINT-BERNARD : une voie à travers l’Europe. Projet Interreg IIIA Italie-Suisse 2000-2006, Aoste 2008. [ouvrage complet présentant tout le patrimoine archéologique local du Gd-St-Bernard, à l’exception des monnaies antiques. Les articles sont soit en français, soit en italien.]

2c. Le trésor d’église
– Daniel THURRE, L’hospice de Grand-St-Bernard, son église, son trésor, Berne 1994.

2d. Les chiens
– Marcel MARQUIS, Grand Saint Bernard. Chiens, Cani, Hunde, Dogs, Martigny 1988. [1ère édition 1956 : c’est le livre le plus vendu écrit par un chanoine.]

2e. L’iconographie
– Anton GATTLEN, L’estampe topographique du Valais 1548-1850, Martigny – Brigue 1987.
– Anton GATTLEN, L’estampe topographique du valais 1850-1899 et supplément 1600-1849, St-Maurice 1992.
– Frédéric KÜNZI, Les Gravures du Grand-Saint-Bernard et sa région. Martigny (Collection Fondation Pierre Gianadda), 2009.

2f. La vie à l’hospice et le musée
Il s’agit de quelques publications disponibles à l’hospice, en lien avec la communauté qui y vit et les expositions temporaires de son musée.
– Alfred PELLOUCHOUD, Le Grand-St-Bernard par les chanoines du Grand-Saint-Bernard, Martigny 2002 (1ère édition Lausanne 1954, puis 1967, Martigny 1983, 1994, ainsi que les traductions italienne, allemande et anglaise). [C’est le petit livret résumé de la vie à l’hospice, remis à jour périodiquement].
– Yvon KULL, Un Lampion Sur La Montagne. Lettres aux amis du Grand-Saint-Bernard, Martigny 2000.
– Pierre ROUYER, Andrea ALBORNO, Un cœur dans les pierres. L’hospice du Grand-Saint-Bernard aujourd’hui, Lausanne – Martigny 2009.
– José MITTAZ, Theo MERTENS, Dominique MERTENS, Mille ans de fraternité. La vie au Grand-Saint-Bernard, Martigny 2010.
– Pierre ROUYER (dir.), Pain de la terre, pain du ciel, Martigny 2012.

3. QUELQUES CHANOINES

3a. Le bienheureux Maurice Tornay
– Pierre CROIDYS, Du Grand-Saint-Bernard au Thibet « sur la terre des esprits » une équipe héroïque s’en va bâtir à 3’000 mètres un nouveau Saint-Bernard, Paris 1949. [C’est un historique romancé de la mission des chanoines de 1928 à 1949, inspiré par le chanoine Pierre-Marie Melly. Le Père Tornay est encore en vie lors de sa parution. Il existe une traduction allemande, 1949.]
– Robert LOUP, Martyr au Thibet Maurice Tornay Chanoine régulier du Grand-St-Bernard 1910-1949, Fribourg 1952 (1ère édition 1950, anglais 1956, italien 1957, allemand 1959, espagnol 1962, chinois 1965).
– Charles GIROUD, Articles sur la vie et la renommée du martyre du Serviteur de Dieu Maurice Tornay chanoine régulier du Grand Saint-Bernard 1910-1949, St-Maurice 1953.
– Anonyme, Sur les rives du fleuve bleu. Bande dessinés parue dans la revue Cœurs Vaillants du 6 décembre 1962 au 14 mars 1963.
– Maurice ZERMATTEN, Terre de fer et Ciel d’airain ou la Passion du Père Maurice Tornay, Savièse 1988.
– Angelin-Maurice LOVEY, Les témoins parlent Radiographie d’une âme, Martigny 1990, pro manuscripto. (allemand et portugais : 1990, polonais 1992.)
– Claire MARQUIS-OGGIER, Jacques DARBELLAY, Le Bienheureux Maurice Tornay : « Un homme séduit par Dieu », Martigny 1993. (allemand, anglais, espagnol, portugais, italien et néerlandais : 1993.)
– Maurice TORNAY, Ecrits valaisans et tibétains. Choix de textes présentation et notes par Jacques Darbellay, Turnhout 1993. [épuisé, en cours de réédition par les soins de la fondation du Bx Maurice, à Orsières].
– Coll., Beatificazione dei Servi di Dio Maurice Tornay, Marie-Louise de Jésus Trichet, Colomba Joanna Gabriel, Florida Cevoli, Basilica Vaticana, Cité du Vatican 1993.
– Georges HUBER, Un témoin du Christ au pays des mille dieux, Martigny 1998.
– Claire MARQUIS-OGGIER, Jacques DARBELLAY, Courir pour Dieu. Le Bienheureux Maurice Tornay (1910-1949) Martyr au Tibet, Martigny 1999.
– Jacques DARBELLAY, Oscar LAGGER, Le curé de Yerkalo : Sur les pas de Maurice Tornay. Oratorio, Martigny 2002. [C’est le livret des spectateurs de l’oratorio].
– Pierre ROUYER (dir.), Les chanoines du Grand-Saint-Bernard au Yunnan et au Tibet. La maison du maître du ciel de Weisi. Centenaire de la naissance de Maurice Tornay (1910-1949), Martigny 2010.

3b. Casimir Formaz
Le prévôt Angelin Lovey a demandé à son jeune confrère atteint d’un cancer d’écrire son journal de malade. Il est mort en juillet 1967, à l’âge de 28 ans, laissant un témoignage de confiance en Dieu au quotidien, invitant le lecteur à se laisser sanctifier par le Seigneur. Son journal a eu un grand succès. Publié à Martigny (1967, 1968, 1973), il a été repris par les éditions du Cerf (Paris, 1975), puis traduit en italien (1969), en allemand (1971, 1982), en portugais (1989) et en anglais (1992).
– Casimir FORMAZ, A l’école du Christ souffrant. Journal de malade, Paris 1975.

3c. Les autres chanoines
– Nestor ADAM, Emil TSCHERRIG, Pour le 10e anniversaire de la consécration épiscopale de Monseigneur Nestor Adam, évêque de Sion: Quelques aspects de la vie diocésaine à la veille du 2e Concile du Vatican, Sion 1962.
– Coll., Dans l’audace et l’adoration. Gratien Volluz prêtre et guide, Martigny 1976.
– Maurice ZERMATTEN, Son excellence Nestor Adam, Brigue 1977.
– Albin FAVEZ, Le chanoine Alphonse Berthouzoz, Prieur de Bourg-St-Pierre. La tête dans le ciel et les pieds sur terre, Bourg-St-Pierre 2007.

Parmi les chanoines écrivains, mentionnons dès le 17ème siècle le prévôt Roland VIOT, suivi au 18ème siècle par Laurent-Joseph MURITH, puis au 19ème siècle par Gaspard Joseph DORSAZ, Pierre-Germain TISSIERES, Gaspard Abdon DELASOIE et Emile FAVRE. Le 20ème siècle est principalement représenté par Alpinus, nom de plume de notre oblat Philippe FARQUET, ainsi que par les chanoines Jules GROSS, Alfred PELLOUCHOUD, Lucien QUAGLIA et notre doyen le chanoine Gabriel PONT, qui ont chacun publié plus d’une vingtaine d’ouvrages ou articles importants.
Bonne lecture,

Chne J-Pierre Voutaz, le 19 novembre 2013