Histoire de la Mission

Origine
A la fin des années 1920, Mgr Guébriant, supérieur des Missions étrangères de Paris (MEP) adresse au Prévôt du Grand-Saint-Bernard, Mgr Théophile Bourgeois, une demande de collaborer avec ses missionnaires dans le Yunnan (Chine) et d’y établir un hospice semblable à celui du Grand-Saint-Bernard.
Au début juillet 1930, la Congrégation accepte d’entrer en matière et envoie en mission d’inspection sur place les chanoines Pierre-Marie Melly et Paul Coquoz.
A leur retour, lors de l’assemblée générale (chapitre) de juillet 1931, ils présentent leur rapport. Aussitôt la Congrégation s’engage dans l’aventure d’une mission « ad gentes ».
Mission du Tibet
Le 10 janvier 1933, les quatre premiers missionnaires – les chanoines Pierre-Marie Melly, chef d’expédition, Paul Coquoz, Frère Louis Duc et Monsieur Robert Chappelet – s’embarquent à Marseille à bord du « Général Metzinger ». Le centre de leur mission sera Weisi, dans le Yunnan, en Chine, à la frontière du Tibet.
Ils sont rejoint en 1936 par les chanoines Cyrille Lattion, Maurice Tornay et Frère Nestor Rouiller, en 1938 par les chanoines Angelin Lovey et Henri Nanchen et en 1946 par les chanoines Louis Emery, François Fournier, Alphonse Savioz et Jules Detry. Ce dernier est envoyé en mission à titre de reporter pour faire connaître la mission en Europe.
Le plus beau fruit de cet apostolat héroïque est le martyre en 1949 du chanoine Maurice Tornay, massacré en 1949 par les lamas et béatifié par le pape Jean Paul II en 1993.
Voir le chapitre qui le présente.
Vers Taïwan
Suite à l’invasion communiste, nos missionnaires ont été chassés de leurs missions situées à la frontière de la Chine et du Tibet. Le dernier quitte la Chine le 31 juillet 1952. Réfugiés à Hong-Kong, ils ont fait quelques prospections du côté des missions de l’abbaye de  Saint-Maurice au Sikkim, puis au Japon avant d’être invités par Mgr Kuo, évêque de Taipeh (Formose – Taïwan) dans la ville d’Ilan. En 1958 ils sont invités à se déplacer une centaine de kilomètres au Sud, dans la région de Hsincheng, chez les indigènes de la côte Est de Taïwan, les tribus Tarocco. C’est là qu’ils exercent leur ministère. A ce jour, trois chanoines oeuvrent à Taïwan, les Pères Gabriel Délèze, Charles Reichenbach (carolus.reich@msa.hinet.net) et Jean-Claude Fournier, que l’on peut contacter à l’adresse: Catholic Church, Po-Ai-Lu 64, 971 Hsincheng (Hwalien) TAIWAN R.O.C.