Archives-VDAoste

Congrégation du Gd-St-Bernard / Archives

Les Archives du Gd-St-Bernard en Vallée d'Aoste (Martigny)

AGSB VAO

Un peu d'histoire

En 1137, le comte de Savoie Amédée III donne à l’hospice les terres et le château Verdun, à St-Oyen (AO). Cette propriété devient rapidement la ferme qui centralise la nourriture pour l’hospice sur le versant sud des Alpes. D’autres propriétés vont rapidement augmenter le patrimoine de la Congrégation dans le diocèse d’Aoste. En 1752, le tout est sécularisé et devient la propriété de l’Ordre des Saints Maurice et Lazare qui assure aujourd’hui encore la conservation de ces lots d’archives. Rapidement, la Congrégation rachète des alpages (Labeaux en 1813, Menouve en 1842...) pour la pâture de ses troupeaux, puis ferme de St-Oyen est louée (1848) et rachetée en 1859 lorsque les finances le permettent. Durant cette période le Valais entre dans les guerres du Sonderbund. Le prévôt Filliez (1830-1865), représentant du clergé à la diète et soutenant des idées ultra-conservatrices (tous les privilèges temporels du clergé) est expulsé de Suisse et trouve refuge en Val d’Aoste, où il achètera une demeure (à Mont-Cenis).

Au milieu du vingtième siècle, suite à une augmentation du nombre de vocations, la Congrégation fonde un prieuré en ville d’Aoste (1950), achète des terres - dont la ferme de Montfleury - et ouvre une école d’agriculture, toujours en fonction. En mars 1988, le Chapitre général approuve un plan de restauration du bâtiment principal de la ferme de St-Oyen qui se transforme en maison d’accueil (1991). En 1998, le prieuré de Montfleury est supprimé, réduisant les maisons de St-Oyen et l’école d’agriculture en une des neuf maisons locales de la Congrégation. La gestion de la majeure partie des biens de l’ancien prieuré est alors transférée à la procure. Les archives en Vallée d’Aoste ont souffert à plusieurs reprises, notamment de la pluie, de la visite de souris et de dispersion dans les bâtiments. En 2002, puis en 2005, la majeure partie de ce qui a été retrouvé a été transférée à Martigny pour y être inventorié, travail qui est en cours. La partie historique restera à Martigny tandis que les titres de propriété et les archives courantes vont rejoindre la maison locale de St-Oyen.

Les archives

Il s'agit du fonds allant du milieu du 19ème siècle à nos jours et qui documente le retour des chanoines du Grand-Saint-Bernard dans cette région du Nord de l'Italie d'où est venu leur fondateur saint Bernard, archidiacre d'Aoste au milieu du 11ème siècle. En effet, suite à des mésententes graves entre chanoines sur le rôle des autorités politiques dans leurs affaires internes, le Saint-Siège est sollicité pour juger l'affaire. Par la bulle "In Supereminenti" du 19 août 1752, le pape Benoît XIV sécularise tous les chanoines résident sur les terres de Savoie et transmet leurs propriétés à l'Ordre des saints Maurice et Lazare.
Dès 1811, la Congrégation rachète l'alpage de Labeau, premier alpage en quittant l'hospice du côté "italien", puis des terres sont achetées, le tout est géré par l'hospice. Dès 1848, les chanoines louent la ferme de Saint-Oyen à l'Ordre Mauricien, puis la procure l'achète le 22 août 1859. C'est l'antique ferme qui approvisionnait l'hospice depuis le début du 12ème siècle et dont la propriété a passé à l'Ordre Mauricien de 1753 à 1859. Elle reprend ainsi son rôle, soit d'alimenter l'hospice depuis le Sud des Alpes. A partir de là, un économat se met en place pour gérer les biens en Vallée d'Aoste. En 1951 les chanoines vont arriver en ville d'Aoste, y acheter des terres agricoles pour y ouvrir une école d'agriculture, transformée en Institut Agricole Régional (IAR) il y a une vingtaine d'années. Actuellement ce fonds est en cours de classement, les archives courantes restant sur place à Saint-Oyen (AO).

Plan de classement

Selon les normes de classement ISAD(G), nous avons des niveaux de classement qui vont du général au particulier. Voici leur liste: Fonds : AGSB (Archives du Grand-Saint-Bernard) / Sous-fonds : VAO (Archives en Vallées d'Aoste) / Séries : de A à T / Sous-séries : chiffres arabes par ordre croissant / Dossiers: lettres minuscules par ordre croissant / Pièces : chiffres arabes par ordre croissant.

A. NOTES SUR LES ARCHIVES ET INVENTAIRES

B. MILIEU GEOGRAPHIQUE, ECONOMIQUE, POLITIQUE

C. RECUEILS DE TITRES, copies

D. COLLECTION GENERALE

E. ORGANISATION JURIDIQUE

F. ADMINISTRATION

G. VIE INTERNE

  • 1. Service de Dieu
  • 2. Service des passants
  • 3. L'économat
    • a. L’économe de S-Oyen / 1859-1987
    • b. L’économe du prieuré / 1951-1998
    • c. L’économe de la maison locale / 1998ss
  • 4. «Radio Châtillon» puis «Radio Proposta Aosta»
  • 5. Activité d'accueil à Château-Verdun / 1992ss
  • 6. Activité paroissiale
    • a. Paroisse de S-Martin de Corléans
    • b. Paroisse de S-Oyen
    • c. Paroisse de S-Rhémy
    • d. Paroisse de Bosses
    • e. Paroisse d'Etroubles

H. ALPAGES

  • 1. La Bau, achat 1813 (AGSB 2121) / 1813ss
  • 2. Menouve, achat en 1842 (AGSB 2124), vente en 1912 (AGSB 2155) / 1842-1912
  • 3. Pointiers, achat en 1843 (AGSB 2127) / 1843ss
  • 4. Arc du Farc
  • 5. Alpages en location

I-J. «LA GRANDZE», LA FERME DE SAINT-OYEN OU «CHÂTEAU-VERDUN»

  • 1. Terres agricoles
    • a. Commune de S-Rhémy
    • b. Commune de S-Oyen
    • c. Commune d’Etroubles
  • 2. Bâtiments
    • a. La ferme, corps central habité
    • b. Les étables
    • c. Les écuries des chevaux, des mulets
    • d. La porcherie
    • e. la menuiserie
    • f. L'abattoir
    • g. Le moulin
    • h. Le four à pain
    • i-j. La scierie
    • k. La forge
    • l. Le rucher
    • m. La petite maison forestière Pranoud
  • 3. Relations avec la communauté locale
    • a. La laiterie
    • b. La «fertirrigation» Jaquier / 1949
    • c. Le consortage d’amélioration foncière

K. FORÊTS

L. MONT-CENIS

M. EN VILLE D’AOSTE / 1950ss

  • 1. Montfleury
  • 2. Cossan
  • 3. Châtillon, Villa Panorama, l'école hôtelière
  • 4. Gervasone, le pensionnat
  • 5. S Martin de Corléans, la paroisse

N. L’ECOLE D’AGRICULTURE, PUIS L’IAR / 1951ss

O. MONASTERE REGINA PACIS / 1999ss

P. AUTRES PROPRIETES

Q. BIENFAITEURS, DONATIONS

R. DOSSIERS DES RELIGIEUX

S. DOCUMENTS ETRANGERS AU GSB

T. PLANS

Pour Consultation, prendre contact avec l'Archiviste de la Congrégation